Préservons la faune et la flore des zones humides
Préservons la faune et la flore des zones humides

Découverte et préservation de l'Abeille noire européenne (Apis mellifera mellifera)

Depuis 2014 quelques membres de l'association se sont engagés dans une démarche de préservation de l'abeille domestique pour son rôle de pollinisateur des nombreuses espèces végétales des zones humides. Si dans un premier temps cela a consisté à avoir quelques ruches d'abeilles "locales", il a rapidement été envisagé de contribuer, même modestement, à la sauvegarde de l'abeille noire européenne.

 

En effet, au regard des différentes colonies d'abeilles à disposition, de grosses différences de comportement et de "robe" des abeilles ont fait apparaître une grande hybridation des populations dans les Hauts de France, avec des comportements agressifs plus ou moins marqués. 

 

Ainsi lorsque vous questionnez les apiculteurs professionnels ou amateurs, la plupart ne jurent que par une race spécifique leur permettant la production de miel. Ces races dites productives viennent du bassin méditerranéen et d'Asie mineure.

 

Abeilles Caucasiennes, Italiennes, Slovènes ont donc été importées massivement dans toute l'Europe au XXème siècle afin de remplacer la disparition progressive de l'abeille européenne, dite "noire" (car c'est la couleur de son abdomen), qui sous l'effet des maladies importées de l'étranger et des pesticides locaux disparaissait progressivement. Une race hybridée a même été crée, la Buckfast, souvent utilisée par les apiculteurs amateurs.

 

Du fait des importation massives, les dernières abeilles noires se sont hybridées et sont devenues agressives, entrainant le désintérêt de la majorité des apiculteurs pour la race locale (indigène).

 

Dans le nord de la France, l'abeille noire pure aurait dù disparaître totalement sous l'effet de décennies d'hybridation, comme ce fût le cas dans la plupart des régions françaises. C'était sans compter sur la résistance de quelques apiculteurs belges qui ont conservé sans le savoir l'abeille noire jusque dans les années 80' au sein d'un territoire dit "Valenciennes-Chimay".

 

Les apiculteurs belges de ce territoire chevauchant la France et la Belgique se sont depuis regroupés et ont créé un Conservatoire de l'Abeille Noire à Chimay (botte du Hainaut en Belgique). L'association Mellifica était née. Sur la commune de Chimay seule la race noire peut être élevée. Un site de fécondation préservé pour garantir la puretée de la race a également été créé à l'Aquascope de Virelles. Sur place, les reines vierges (déposées pour 15 jours en ruchette de fécondation) sont fécondées en vol par une dizaine de mâles en moyenne avant de commencer à pondre. Afin d'obtenir ce résultat de très nombreuses ruches d'abeilles noire saturent en mâles (faux-bourdon) le territoire localement. Si un mâle d'une autre race vient par accident féconder une reine noire, les abeilles qui naissent sont dites hybridées, ce qu'il faut éviter. Cette reine hybridée sera donc éliminée.

 

Depuis le printemps 2018, le Rucher du Bièvre (castor en vieux français) est en transition vers l'abeille noire de Chimay.

 

Pour tout renseignement consulter le site : www.mellifica.be


Liens : ASBL Mellifica.be  -     

Comment nous joindre

Eau Vivante

Nord de France

 

- Groupe Loutre Castor Nord
16 rue Casimir Fournier

59680 Ferrière la Grande

 

- Groupe Abeille noire

Rucher du Bièvre

8 rue du Calvaire

62490 Izel les Equerchin

Mail : eau-vivante@sfr.fr

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre association.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2009-2018 Eau Vivante Nord de France - Tous droits réservés